Alvin

Alvin

Page vérifiée Created at February 27, 2017 Contact

  • Nouvel album " Excuse en carton" dispo en Juin 2018 


    Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Reprise du titre "Silence", extrait de l'album "Lithopédion" de Damso feat Angèle dispo partout: https://damso.lnk.to/Lithopedion


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Paroles:

    [Intro : Damso]

    Ouais, ouais

    Silence, je ne parle pas

    Écoute c'que j'ai à dire quand je parle de toi

    J'veux qu'tu me devines, que tu meures de moi

    Viens dans ma tête, ne dis plus un mot

    Je s'rai ton paradis si l’enfer est l'autre (hey)


    [Couplet unique : Damso]

    Vous les femmes, c’est toujours pareil, quand le drame s’abat, vous pleurez

    Vous les hommes, c’est toujours pareil, quand le drame s’abat, vous courez

    C’pour ça qu'les relations s’arrêtent, j’ai tort, c’est ma faute

    Sentiments égarés, on sourit pour ne pas pleurer

    On s’oublie pour ne plus s’aimer, cherche la perfection pour fuir la réalité

    Le vrai problème, c’est qu’à chaque fois qu'c’est le même problème : chatouilles de bijoux, pardonné, entraîne bisous empoisonnés

    Précède un "je t'aime" qui n’a pas oublié que t’as aimé un autre

    C'est la tienne ou ma faute


    [Outro : Angèle]

    Ta vérité n'est pas la mienne

    Ta vérité n'est pas la mienne

    Ta vérité n'est pas la mienne

    Car je tombe et puis, c'est moi qui traîne

  • Faites de moi le "Talent France Bleu Occitanie" 2018 en 2 clics:

    https://tinyurl.com/votezAlvin  


    Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Reprise live de "Il faut qu'on s'batte", extrait du nouvel album de De Palmas. Album "La beauté du geste" sorti le 1er avril 2016.

    https://polydor.lnk.to/IlFautQuOnSBatte


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Paroles: 


    Y'a de la place dans l'apparte 

    Assez pour pas qu'on se cogne 

    Mais rien n'y fait 


    Je peux pas vivre sans toi 

    Mais tu m'agaces, tu me fou en rogne

    Non rien n'y fait


    Solennellement on a juré

    qu'on se ferait plus de mal désormais

    Mais rien n'y fait


    Résolution de premier de l'an qu'on oublie dans l'instant

    Non rien n'y fait


    Il faut qu'on s'batte

    Il faut qu'on se venge

    A grand coup de latte

    Ou à l'arme blanche

    C'est dans nos gènes

    Ça nous démange

    Il faut qu'on s'batte


    On avait rendu les armes

    Réussi à sécher nos larmes

    Mais rien n'y fait


    Négocier une trêve

    Sceller l'accord avec nos lèvres

    Qu'est-ce que tu me plais


    C'est sure entre nous ce truc là ça marche à tout les coups

    Mais rien n'y fait


    Demain y'aura des cris, y'aura des drames

    Des cendriers qui planent,

    Rien n'y fait


    Il faut qu'on s'batte

    Il faut qu'on se venge

    A grand coup de latte

    Ou à l'arme blanche

    C'est dans nos gènes

    Ça nous démange

    Il faut qu'on s'batte


    Si l'on fait à ta guise

    Je finirai au cimetière

    Si tu lâches prise

    Alors c'est moi qui t'enterre


    Il faut qu'on s'batte

    Il faut qu'on se venge

    A grand coup de latte

    Ou à l'arme blanche

    C'est dans nos gènes

    Ça nous démange


    Il faut qu'on s'batte

    Il faut qu'on se venge

    A grand coup de latte

    Ou à l'arme blanche

    C'est dans nos gènes

    Ça nous démange

    Il faut qu'on s'batte

  • Faites de moi le "Talent France Bleu Occitanie" 2018 en 2 clics:

    https://tinyurl.com/votezAlvin  


    Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Reprise live de " Autre Espèce ", extrait de l'album de Disiz La Peste, "Pacifique" disponible ici :  https://lnk.to/AutreEspece


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Paroles: 


    Parfois j'me sens étranger à ma propre terre 

    Extra-terrestre 

    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    Avec ces types-là 

    J'suis d'une autre espèce 

     

    Je viens ni du futur, ni du passé 

    J'viens tout simplement d'ailleurs 

    Me demande pas c'qui s'est passé 

    Je suis allé au bout de mes peurs 

    Colonel Kurtz, Marlon Brando 

    J'reviens du cœur des ténèbres 

    Seul avec moi comme John Rambo 

    J'ai cousu mes propres plaies 

    J'reviens en paix, j'ai gagné cette guerre 

    Des traces de fouet sur le dos 

    Esclave hier, aujourd'hui fier 

    Prêt pour l'Apocalypse Now 

    J'ai fait des voyages interstellaires 



    Des odyssées dans le cœur de mes frères 

    Et ce que j'ai vu m'a fait pleurer 

    Toujours obnubilés par des tas de billets 


    Je n'ai rien à voir avec eux 

    Rien à voir avec vous 

    Rien à faire avec eux 

    Rien à faire avec vous 

    Je n'ai... rien à voir avec eux, non 

    Rien à voir avec vous 

    Appelle-moi comme tu veux 

    Ça me va d'être fou 


    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    J'étais même pas là 

    J'étais dans l'espace 

    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    Avec ces types-là 

    J'suis d'une autre espèce 


    Comme si j'avais fumé, que j'avais bu, mes pupilles sont des trous noirs 

    Vu c'que j'ai fait, vu c'que j'ai vu 

    Ma mémoire a des trous noirs 

    Comme un souvenir d'un long périple Antoine de Saint-Éxupery 

    Certains vivent pire, le temps est pénible 

    Enfance malheureuse terrible 

    Moins que ma mère, guerrière céleste Sur l'étoile cachée par Pluton 

    J'me suis vu moi-même dans un rêve funèbre 

    J'me disais : "Dessine-moi un mouton" 

    J'reviens d'un voyage interstellaire 

    D'une odyssée dans le coeur de nos mères 

    Et ce qu'elles m'ont dit m'a fait pleurer 

    On ne fait que s'entretuer 


    Je n'ai rien à voir avec eux Maman 

    Rien à voir avec eux 

    J'te jure que j'ai rien fait Maman 

    Pardonne-moi si je suis faible Maman 

    Apprends-moi à marcher Maman 

    Apprends-moi à aimer Maman 

    Cette terre est dévastée Maman 

    Pourquoi tu veux rester Maman ? 


    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    J'étais même pas là 

    J'étais dans l'espace 

    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    Avec ces types-là 

    J'suis d'une autre espèce 


    Je dois être fait d'un autre alliage 

    D'une autre étoffe, d'un autre habillage 

    Je n'ai rien contre les enfantillages 

    On est adulte trop tôt c'est de plus en plus grave 

    Et ça se voit sur beaucoup de visages 

    Dans la vraie vie y'a pas de filtre Instagram 

    L'insoutenable légèreté de l'être 

    Pour profiter de l'autre y'a toujours une raison 

    Et je dois être un extraterrestre 

    En vrai j'pourrais vivre sans téléphone maison 

    Me contenter de dattes, de miel et de lait 

    Des livres comme engrais pour une âme qui pousse bien 

    Pèlerin piéton sous le soleil en vrai 

    Woulla woulla ça serait vraiment trop bien 

    Woulla woulla 

    Woulla woulla ça serait vraiment trop bien 


    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    J'étais même pas là 

    J'étais dans l'espace 

    Moi j'ai rien à voir 

    Avec cette histoire 

    Avec ces types-là 

    J'suis d'une autre espèce

  • Dés demain, VOTEZ POUR MOI ! 

    Vos votes me permettrons, peut-être, de faire partie des 3 finalistes pour le tremplin "Les Talents France Bleu Occitanie 2018" parmi les 14 artistes sélectionnés.

    La finale se déroulera à Castre, le 14 Juin, lors d'un Grand Concert, retransmis sur France Bleu Occitanie et FRANCE 3 Occitanie. 

    Je compte sur votre soutient !!!

    Découvrez "Sous Leur Paupières" en acoustique live.


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Paroles:


    Je me rappelle qu’au début toi et moi, c'était pas grand chose. 

    Je te trouvais pas divine. Tu me trouvais pas grandiose. 

    Puis je t’ai poussé dans une vitrine. 

    Tu m’as attendu des heures pendant la nuit,

    Sous les grosses gouttes de pluie de la “Ville Rose”.

    Je me rappelle qu’au début toi et moi c'était pas l’osmose.

    J’étais même pas ton style. Bref, tu me trouvais pas grand chose. 

    Moi, j’étais intrigué par les questions que ton regard se posait,

    Quand ton corps est présent, mais ton visage raconte l’opposé. 


    Et maintenant, quand la question se pose : 

    “Mademoiselle pourquoi celui-là ? Restez-vous avec lui parce qu’il vous tient sous sa coupe avec un bouquet de prose ?”

    Y’a ce sourire au coin de tes paupières qui dit que toi seul en connaît la cause. 

    Et si tu dois t’éloigner parce qu’une fleur ça s’arrose.

    Pas de soucis, mon amour, part écrire ton parcours. Mais reviens moi heureuse. 

    Protège-nous du pire. Et pour l’instant faisons comme si nous connaissions notre avenir. 


    Allez viens, on fait comme si, on était que tous les deux.

    Allez viens on comme si, à part l’instant, rien vraiment ne compte. 

    Allez viens, on fait comme si on était que tous les deux. 

    Allez viens, on fait comme quand tu plonges tes yeux dans mes yeux. 

    C’est bien comme ça qu’on est le mieux. 


    Parce qu’il est hors de question que dans une quinzaine d’années.

    Quand on aura des gamins, qui sait, qu’on sera marié, 

    Tu puisses venir me dire, à côté tes valises : 

    “Je m’en vais, car je suis une fleur à qui tu as coupé la tige”.

    Puis tu as peut-être raison. Nous deux, c’est bien trop facile.

    Pour voir la fin de l’histoire, faut peut-être qu’on la mette en péril. 

    Allez ! On va le faire. Se prouver encore que nos âmes se complètent.

    Moi, j’arrêterais le combat, quand j’arrêterais d’avoir peur de te perdre.


    Parce que plus tard, si la question se pose : 

    “Mademoiselle pourquoi celui-là ? Restez-vous avec lui parce qu’il vous tient sous sa coupe avec un bouquet de prose ?”

    Je veux voir ce sourire au coin de tes paupières qui dit que toi seul en connais la cause. 

    Et si tu dois t’éloigner parce qu’une fleur ça s’arrose.

    Pas de soucis, mon amour, part écrire ton parcours. Mais reviens moi heureuse. 

    Protège-nous du pire. Et pour l’instant faisons comme si nous connaissions notre avenir. 


    Allez viens, on fait comme si, on était que tous les deux.

    Allez viens on comme si, à part l’instant, rien vraiment ne compte. 

    Allez viens, on fait comme si on était que tous les deux.

    Allez viens, on fait comme quand tu plonges tes yeux dans mes yeux. 

    C’est bien comme ça qu’on est le mieux.


    Ecrit par ALVIN
  • Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Reprise acoustique live de " Danse ", extrait du nouvel album de Lomepal, "FLIP" (Deluxe) maintenant disponible !

    Ecouter / télécharger / commander le CD : https://IDOL.lnk.to/FLIP_Deluxe

    Ecoutez l'album complet sur YouTube : http://bit.ly/2h3yPD9"


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Paroles: 


    Pauvre de moi, j'me souvenais pas qu'on avait le pouvoir de danser comme ça

    Quand on se laisse aller, laisse-toi aller

    Laisse nos énergies faire, je veux plus parler

    Je donnerais tout c'que j'ai sur moi juste pour te voir danser encore une fois

    Quand tu te laisses aller, laisse-toi aller

    Oublie les autres connards qui te regardent, yeah

    Malgré la lumière, on ne voit plus que nous

    La musique s'est arrêté, les aiguilles se figent et je sens, je te sens

    Malgré la lumière, on ne voit plus que nous

    La musique s'est arrêté, les aiguilles se figent et je sens, je te sens


    Tu tends des pièges à tous les garçons

    T'attends de voir lesquels vont gagner

    Y'avait plein d'autres connards mais c'est moi celui que t'as choisi pour te raccompagner

    Seul avec toi, j'ai tellement d'chance

    Dormir à tes côtés m'enchante

    Allongé les deux yeux fermés, j'les ouvrirai si jamais tu m'enjambes

    On se ressemble, triste en couple, heureux sans

    On se parle pas, on se ressent

    Elle s'étonne de voir le cœur de la bête

    Y'a de la tendresse caché sous les crocs de l'homme

    Y'aura jamais, jamais trop de caresses

    Jamais, jamais, jamais trop de love


    Je voulais qu'on trinque ensemble à la vie impossible qu'on aurait eu

    Mais je bloque sur tes seins, on dirait presque que ça bouge

    J'dois avoir la bite dans la tête quand tu me murmures dans l'oreille

    Car j'ai l'impression qu'elle est tout près de ta bouche


    Wah

    Joli voyage

    C'est comme une danse, danse avec moi


    Pauvre de moi, j'me souvenais pas qu'on avait le pouvoir de danser comme ça

    Quand on se laisse aller, laisse-toi aller

    Laisse nos énergies faire, je veux plus parler

    Je donnerais tout c'que j'ai sur moi juste pour te voir danser encore une fois

    Quand tu te laisses aller, laisse-toi aller

    Laisse-toi aller, laisse-toi aller

    Malgré la lumière, on ne voit plus que nous

    La musique s'est arrêté, les aiguilles se figent et je sens, je te sens

    Malgré la lumière, on ne voit plus que nous

    La musique s'est arrêté, les aiguilles se figent et je sens


    La plupart des autres garçons sont trop mous

    Je l'ai peut-être un peu plus brusquée qu'eux

    Avec elle, tout devient beau même

    Même quand on fait des trucs dégueus, ah

    Parfois, je deviens vicieux comme Lou Reed

    Je connais déjà la ville de son corps

    Mais je l'ai visité comme un touriste, ah

    Entre nous, y'avait qu'une barrière

    On se rapproche en la sciant

    Elle est brillante comme l'or, trempée comme l'acier

    Tout son corps chauffe, tu connais la science

    Nul n'est pleinement maître de ses excitations, merde

    Je dois faire semblant de n'pas être impatient

    À cet instant précis, j'ai pas d'autres passions


    Je voulais qu'on trinque ensemble à la vie impossible qu'on aurait eu

    Mais je bloque sur tes seins, on dirait presque que ça bouge

    J'dois avoir la bite dans la tête quand tu me murmures dans l'oreille

    Car j'ai l'impression qu'elle est tout près de ta bouche


    Ne t'arrête pas, ne t'arrête pas

    Nan, ne t'arrête pas


    Pauvre de moi, j'me souvenais pas qu'on avait le pouvoir de danser comme ça

    Juste en se laissant aller, laisse-toi aller

    Laisse nos énergies faire, je veux plus parler, oh bébé

    Je donnerais tout c'que j'ai sur moi juste pour te voir danser encore une fois

    Pourvu que tu te laisses aller, laisse-toi aller

    Laisse-toi aller, laisse-toi aller

  • Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Reprise live de " Le Pire ", extrait de l'album de Maître GIMS, "CEINTURE NOIRE" 🥋

    Nouvel Album maintenant disponible :

    https://maitregims.lnk.to/CeintureNoire


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Réalisation vidéo et production audio par STEP Production

    https://tinyurl.com/stepproductionfb 


    Paroles:


    Le pire, c'est pas la méchanceté des Hommes 

    Mais l'silence des autres qui font tous semblant d'hésiter 

    Et quand les enfants me demandent : "Pourquoi la mer est-elle salée ?" 

    Je suis obligé de répondre que les poissons ont trop pleuré 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh  

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 


    J'suis posé sur mon divan, j'regarde la télévision 

    Explique-moi ce qu'il se passe, c'est comme si j'avais dix ans 

    Assombrie est ma vision, pourtant l'soleil est présent 

    Les gens qui font la morale avec une veste en vison 

    Ou p't-être simplement qu'on a perdu la raison 

    La vie : un terrain glissant, mais dans quel monde nous vivons ? 

    Stop et, en effet, le mal est fait 

    Mais stop, stop, stop car, en effet, le mal est fait 


    Le pire, c'est pas la méchanceté des Hommes 

    Mais l'silence des autres qui font tous semblant d'hésiter 



    Et quand les enfants me demandent : "Pourquoi la mer est-elle salée ?" 

    Je suis obligé de répondre que les poissons ont trop pleuré 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 


    J'me rassois sur le divan, toujours la télévision 

    Obligé d'plisser les yeux, rien à l'horizon 

    J'vais raconter mes problèmes à des gens qui vivent dans l'aisance 

    Ils vont me prendre au sérieux que si j'm'asperge d'essence 

    Ou p't-être que, tout simplement, j'n'intéresse pas grand-monde 

    J'suis p't-être une valeur marchande aux yeux de quelques passants 

    Stop et, en effet, le mal est fait 

    Mais stop, stop, stop car, en effet, le mal est fait 


    Le pire, c'est pas la méchanceté des Hommes 

    Mais l'silence des autres qui font tous semblant d'hésiter 

    Et quand les enfants me demandent : "Pourquoi la mer est-elle salée ?" 

    Je suis obligé de répondre que les poissons ont trop pleuré 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 


    Le pire, c'est de ne pas profiter du temps qu'il nous reste à vivre 

    Le pire, c'est de ne pas reconnaître tout ce qui nous arrive 

    Le pire, c'est de ne pas profiter du temps qu'il nous reste à vivre 

    Le pire, c'est de ne pas reconnaître tout ce qui nous arrive 


    Le pire, c'est pas la méchanceté des Hommes 

    Mais l'silence des autres qui font tous semblant d'hésiter 

    Et quand les enfants me demandent : "Pourquoi la mer est-elle salée ?" 

    Je suis obligé de répondre que les poissons ont trop pleuré 

    Le pire, c'est pas la méchanceté des Hommes 

    Mais l'silence des autres qui font tous semblant d'hésiter 

    Et quand les enfants me demandent : "Pourquoi la mer est-elle salée ?" 

    Je suis obligé de répondre que les poissons ont trop pleuré 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait 

    Eh eh eh eh 

    Mais dis-moi c'qu'on a fait

  • Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Découvrez le clip officiel de mon nouveau titre : "Sous Leurs Paupières" 

    Abonnez vous à la chaîne !  


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Réalisation vidéo et production audio par STEP Production

    https://tinyurl.com/stepproductionfb 


    Paroles: 


    Moi, je connais une femme forte,

    Comme toute, bien sûr, mais plus encore. 

    Depuis longtemps, sur ses épaules, il y a beaucoup de monde qu’elle a porté.

    Celle, aujourd’hui, dont je voudrais, vous dresser le portrait,

    C’est la grande dame à qui j’ai montré mes premières portées. 

    Dans mon éducation, elle a pas loin de 30 ans de carrière

    Et vu le petit con que je suis, c’est sûr, fallait quelqu’un d’extraordinaire. 

    J’étais la source de bien des peines, mais j’étais dans toutes ses prières. 

    Je suis qu’un fils ingrat de plus, c’est clair, mais j’espère la rendre fière. 


    Elle a des joues de Bulldog et des yeux de cocker,

    Mais ma mère, c’est un monde qui se cache sous ses paupières. 


    Parlons, messieurs, mesdames

    De ces femmes remarquables

    Qui passent leur vie à produire des hommes honorables. 

    Celles qui ont changé nos vies de bien des manières. 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces mères qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À celles qui ont changé nos vies de bien des manières. 


    Moi, je me rappelle encore de nos tête-à-tête dans le salon 

    Assis des heures sans faire un son, à écouter des chansons. 

    Quand tu venais me voir à l’hôpital, inquiète pour ma vie 

    Et que je me moquais de toi, abruti par la morphine. 

    Je me rappelle quand tu m'expliquer, devant “Amour, Gloire et Beauté”

    Que, derrière un mot, tant d’autres sont cachés

    Que l’homme s’adresse à l’homme avec respect 

    Et que mentir est inutile, puisqu'à la fin, tout se sait. 


    Elle a des joues de Bulldog et des yeux de cocker,

    Mais ma mère, c’est un monde qui se cache sous ses paupières. 


    Parlons, messieurs, mesdames

    De ces femmes remarquables

    Qui passent leur vie à produire des hommes honorables. 

    Celles qui ont changé nos vies de bien des manières. 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces mères qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces femmes qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À toutes ces mères qui ont un monde qui se cache sous leurs paupières 

    À celles qui ont changé nos vies de bien des manières. 


    Ecrit par ALVIN

  • Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP

    Abonnez vous à la chaîne ! 


    Reprise live de " Don't ", extrait de l'Ep de Ed Sheeran, "Don't"

    💰: https://atlanti.cr/yt-album

    Pour s'abooner à sa chaîne: http://bit.ly/SubscribeToEdSheeran


    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Paroles:


    "Don't"


    Ah lahmlahlah

    Ah lahmlahlah


    I met this girl late last year

    She said, "Don't you worry if I disappear."

    I told her I'm not really looking for another mistake

    I called an old friend thinking that the trouble would wait

    But then I jump right in

    A week later returned

    I reckon she was only looking for a lover to burn

    But I gave her my time for two or three nights

    Then I put it on pause until the moment was right

    I went away for months until our paths crossed again

    She told me, "I was never looking for a friend.

    Maybe you could swing by my room around 10:00.

    Baby, bring a lemon and a bottle of gin.

    We'll be in between the sheets 'til the late AM.

    Baby, if you wanted me then you should've just said."

    She's singing

    Ah lahmlahlah


    Don't fuck with my love

    That heart is so cold

    All over my home

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah

    Don't fuck with my love

    I told her she knows

    Take aim and reload

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah


    And for a couple weeks I only wanna see her

    We drink away the days with a take-away pizza

    Before a text message was the only way to reach her

    Now she's staying at my place and loves the way I treat her

    Singing out Aretha

    All over the track like a feature

    And never wants to sleep, I guess that I don't want to either

    But me and her we make money the same way

    Four cities, two planes the same day

    And those shows have never been what it's about

    But maybe we'll go together and just figure it out

    I'd rather put on a film with you and sit on a couch

    But we should get on a plane

    Or we'll be missing it now

    Wish I'd have written it down

    The way that things played out

    When she was kissing him

    How I was confused about

    Now she should figure it out while I'm sat here singing

    Ah lahmlahlah


    Don't fuck with my love

    That heart is so cold

    All over my home

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah

    Don't fuck with my love

    I told her she knows

    Take aim and reload

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah


    [Knock knock knock] on my hotel door

    I don't even know if she knows what for

    She was crying on my shoulder

    I already told ya

    Trust and respect is what we do this for

    I never intended to be next

    But you didn't need to take him to bed that's all

    And I never saw him as a threat

    Until you disappeared with him to have sex of course

    It's not like we were both on tour

    We were staying on the same fucking hotel floor

    And I wasn't looking for a promise or commitment

    But it was never just fun and I thought you were different

    This is not the way you realize what you wanted

    It's a bit too much, too late if I'm honest

    And all this time God knows I'm singing

    Ah lahmlahlah


    [2x:]

    Don't fuck with my love

    That heart is so cold

    All over my home

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah

    Don't fuck with my love

    I told her she knows

    Take aim and reload

    I don't wanna know that babe

    Ah lahmlahlah

  • Nouvelle Chanson dispo ici: https://tinyurl.com/AlvinApreslEP


    Découvrez le clip officiel de mon nouveau titre : "Le Temps Passé"  

    Ecoutez mon premier Ep partout:

    - https://fanlink.to/UnHommeCommeVous

    ou téléchargez le GRATUITEMENT sur mon site internet: 

    - https://www.alvinmusique.com/


    Suivez moi sur tous les réseaux sociaux: 

    - https://www.facebook.com/Alvinmusique/

    - https://www.instagram.com/alvinmusique/

    - https://twitter.com/AlvinMusique

    - https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique


    Un énorme merci pour leur participation à ma page Tipeee à:

    - NervosNoz

    - Laurence

    - Antoine De Gramont

    - Jean-Pierre BERNIER

    - Marie-Hélène BERNIER

    - Adeline BERNIER


    Tipeee: : https://www.tipeee.com/alvinmusique


    Réalisation vidéo et production audio par STEP Production

    https://tinyurl.com/stepproductionfb 


    " Le Temps Passé"

    Auteur: Alvin

    Compositeur: StanSmithOndatrack: 

    https://stansmithondatrack.beatstars....


    C’est l’heure ! Construit un morceau bourré d’accords majeurs,

    De lignes vocales insufflant le bonheur.

    Cesse les complaintes et les apitoiements

    Qui se glissent dans textes trop souvent.

    Ils veulent t’entendre pour se détendre

    Et toi, tu craches ta bile sans la moindre empathie.

    Sans vouloir comprendre qu’ils n’ont rien à apprendre,  

    Comme un vieux devenu aigri bien avant d’être sénile


    Allons !  Soit pas si morose.

    Pour eux aussi, tu sais, la vie n’est pas rose,

    Cachant les graines de leurs problèmes

    Par des filtres Instagram et des anxiolytiques

    Payé 6 balles le gramme.

     

    Aujourd’hui prends le temps.

    Pose ta tête sur le divan.

    Regarde passer le temps

    Ou plutôt le temps passé,

    À regarder les toi,

    Laissé là, dont t’as pu te séparer

    Et qui t’empêchaient d’avancer.

    Aujourd’hui prends le temps.

    Regarde passer le temps

    Ou plutôt le temps que t’as passé,

    À combattre tous les toi,

    Laissé là. Ceux qui t’empêchaient d’avancer

     

    C’est l’heure ! Mets de côté tous tes problèmes mineurs.

    Chasse de ta tête réflexions et rancœurs.

    La Note Constante peut frapper à toute heure.

    Il n’appartient qu’à toi d’en réprimer l’ardeure.

    Alors je fais une croix sur le chemin,  

    Décidant que c’est le point

    Que je regarderai demain,

    Lorsque j’aurai besoin

    De regarder dans le passé,

    D’Analyser le trajet.  Après j’en rigolerais !

     

    ah ah ah ! Soit pas si morose.

    Pour eux aussi, tu sais,la vie n’est pas rose,

    Cachant les graines de leurs problèmes

    Par des filtres Instagram et des anxiolytiques

    Payé 6 balles le gramme.


    Aujourd’hui prends le temps.

    Pose ta tête sur le divan.

    Regarde passer le temps

    Ou plutôt le temps passé,

    À regarder les toi,

    Laissé là, dont t’as pu te séparer

    Et qui t'empêchaient d’avancer.

    Aujourd’hui prends le temps.

    Regarde passer le temps

    Ou plutôt le temps que t’as passé,

    À combattre tous les toi,

    Laissé là. Ceux qui t’empêchaient d’avancer (x3)

    Bon Dimanche à tous :-)