Kaldaeria, le carnet de Phanat

Kaldaeria, le carnet de Phanat

Page vérifiée Created at May 23, 2017 #Noob #Néogicia #Olydri #Phanat Contact

Kaldaeria et mon évolution graphique

- 0

  • On m'a souvent dit "tu as trop de talent", "j'aimerai trop dessiner comme toi", "je n'arriverai jamais à ton niveau". Le talent pour moi, c'est 99% de temps passé à travailler et à améliorer son art  et 1% de personnalité et de prise de décision.

    Je vais commencer par les 99%. J'ai mis plus de 20 ans à arriver à mon niveau. Et j'ai encore beaucoup de chemin à faire pour atteindre le niveau que je me suis fixé. Tout petit, j'aimais bien dessiner. Je recopiais les personnages d'Olive et Tom car c'était mon anime préféré.

    C'est à partir du collège où j'ai vraiment voulu me lancer dans le dessin. J'avais fait une BD sur un cahier à carreaux. C'était la première version de Kaldaeria. J'en reparlerai plus tard. À cet époque, mon niveau de dessin pourrait être défini comme médiocre. Cependant, je n'aime pas utiliser les termes associés à des jugements de valeur. Je préfère dire que mon style était lié à une absence de technique et de compréhension des formes. C'est plus long à dire, mais c'est plus juste. Comme j'aimais dessiner et que j'ai voulu m'améliorer, j'ai choisi de faire une formation artistique au lycée. Je suis allé dans un lycée qui avait une section d'arts appliqués où on apprend à devenir graphiste. J'y ai appris les bases du dessin, l'histoire de l'Art et ça m'a fait découvrir d'autres pans du graphisme. Puis je suis allé dans une fac d'arts plastiques qui où on apprend les beaux arts et tout ce qui est artistique. J'y ai aussi connu les futurs Noob mais ça, c'est une autre histoire. Et après, je me suis formé en autodidacte à la peinture numérique sur ordinateur, et j'en apprends tous les jours.

    Pour le 1% qui reste, ce sont les choix artistiques que l'on fait. On choisit le style et les sujets représentés. Mon style de dessin est devenu ainsi car je veux tomber amoureux de mes créations et que le public le soit aussi. Beaucoup d'artistes m'ont inspiré avant. Je n'ai pas hésité à reproduire ce qui me plaisait dans leur style. Ils m'ont aussi apporté des solutions graphiques à des problèmes que je ne pouvais pas résoudre sans. Dessiner un nez n'est pas si évident que ça. Comment le représenter sur un visage sans que cela paraisse bizarre ?

    Avant d'arriver à ce résultat là,


  • Je dessinais comme ça.

  • Voici une série de portraits deux personnages des premières versions de Kaldaeria par ordre chronologique, allant du collège à mon style actuel. Je n'ai pas mis de date sur les dessin car je ne les avais pas daté.

    Collège -> Lycée


  • Lycée -> Début 2000

  • Collège -> Lycée

  • Lycée -> Début 2000

  • À 13/14 ans, j'étais au collège. J'avais dessiné une BD dans un petit cahier à grands carreaux dont voici un extrait. C'était le prototype de Kaldaeria.

  • 1994 -> 1996. Mon trait est grossier, maladroit et en pattes de mouche. Les proportions anatomiques sont approximatives. Je me basais sur les mangas de l'époque (City Hunter, Dragon Ball Z, Les chroniques de la Guerre de Lodoss). Je ne connaissais pas de technique de dessin, l'importance du sens de l'observation et contruire les personnages. Je savais juste que le corps humain faisait 7 fois la tête. Bref, il allait y avoir du boulot pour m'améliorer.



  • 1997 > 1998. J'entre dans ma période Michael Turner et Witchblade. J'essaie de reproduire son style, mais ça reste maladroit. Je commence à apprendre les techniques de dessin. Ils ne sont pas encore bien assimilés. Votre niveau de dessin augmente quand vous comprenez les formes et que vous savez observer.



  • 1999 -> 2000. J'ai à peu près ce niveau à la fin du lycée. Je me suis amélioré au niveau de l'anatomie et je maîtrise mieux mon trait. J'ai évolué un peu lentement, le temps de bien assimiler les techniques. Ça prend du temps et d'exercices répétés. J'ai galéré, mais l'envie d'avoir un style de dessin qui me fait kiffer m'a permis de surmonter les obstacles.



  • 2009 -> De nos jours. Je me suis mis la peinture numérique avec Photoshop pour des raisons matérielles. On n'utilise pas de peintures et de feuilles. À la longue, ça coûte des sous. Et puis c'est une joie d'annuler une erreur facilement en faisaint cmd+Z / ctrl+Z. Mes débuts sont un peu maladroit. J'explore de nouvelles techniques. Mais au fil des années, je me débrouille de mieux en mieux.
    Il y a un point que je voudrais affirmer. Faire un dessin sur ordinateur n'est pas faire un dessin automatisé. Un logiciel de dessin n'est qu'un outil. Il a des fonctions qui peuvent faciliter la vie de l'artiste, mais ils ne remplacent pas l'absence de technique de dessin. Si vous ne savez pas dessiner, vous ne saurez pas le faire sur un ordinateur.







  • Je suis toujours en train de m'améliorer en dessin et ça n'est pas prêt de s'arrêter !

    Voilà, vous avez pu voir mon évolution graphique. Comme vous pouvez le voir, j'étais à des années-lumière de ce que je sais faire maintenant. C'est à force de travail et beaucoup de volonté que j'en suis arrivé là. La base de tout ça est mon amour pour le dessin. Je suis juste un exemple du motto "Love can do" (l'amour peut faire) !

    À très vite ! ^^

  • Articles