LAURENT PIERQUIN

LAURENT PIERQUIN

Page vérifiée Created at September 23, 2016 Contact

  • BONJOUR A TOUS !


    Comme je vous l'expliquais dans mon dernier message, depuis le mois de mai, et jusqu'à fin octobre, j'ai travaillé sur la réalisation d'un court métrage. 6 mois pour réaliser ce travail conséquent et que je suis très heureux (et même un peu fier) de partager avec vous maintenant.

    Comme vous le constaterez, le court métrage a déjà pu être visionné une cinquantaine de fois. Les vues présentent sont celles des youtubeurs qui par leurs travaux, turoriels et autres vidéos, m'ont accompagné dans ce travail. Je souhaitais les remercier dans le générique et je leur ai donc demandé leur accord après visionnage. Tous ceux qui m'ont répondu ont appréciés les images, et le travail effectué.

    En dehors d'eux, vous êtes mes premiers spectateur pour cette version finale. Et je serai très heureux de connaître vos impressions.


    Mais avant cela, je veux revenir sur cette expérience et vous en redire quelques mots car dans cette aventure, les défis étaient nombreux. 

    Le premier défis était de construire une histoire pouvant reposer sur une seule actrice de 10 ans, un seul auteur-réalisateur-compositeur-monteur-étalonner et une seul assistante réalisation-scripte-direction d’acteur-habilleuse( Chrystele). 

    Le second défis était de construire un scénario sans avoir accès à un repérage des lieux de tournage puisque nous étions en voyage entre la macédoine et les Cyclades sans avoir découvert au préalable ces régions magnifiques. 

    Et enfin, Le troisième défis a été la découverte des technologies , allant d’une application filmic pro sur iPhone 6s, d’un gimbal ( stabilisateur ), d’un drone, et de programmes spécifiques ( After Effect, Davinci Resolve) le tous en se formant par tutoriel via YouTube. 


    Mélangez le tout, 


    Voici CORALINE...


    L'histoire en quelques mots :

    Depuis qu’une célèbre fée est devenue sorcière passant ainsi de la magie blanche à la magie noire, le comité des fées est soucieux de préparer ses apprenties. 

    Voila pourquoi Coraline, comme chaque prétendante au statut de fée se trouve confrontée à un triple défis, une triple confrontation avec elle même. 


    Le lien vers la vidéo


CORALINE : Projet Court-métrage

- 0
  • Voici plusieurs mois que je reste silencieux içi, ce qui veut dire que je travaille sur un gros projet...


    Etant en ce moment en plein boum sur cette aventure et la vivant avec une certaine passion, je me dis que c'est aussi le bon moment pour la partager avec vous. Je crois que cela peut vous intéresser et il me semble que cela peut aussi être un bon moyen de prendre un peu de recul. Alors voilà…

     

    J’ai décidé il y a 4 mois, de profiter de mes vacances d'été, qui de façon très exceptionnelles, se sont déroulées en macédoine et en grêce, pour faire de belles images, de belles musiques et d'assembler le tout sous forme d'un court-métrage.

     

    Eh oui l’annonce de ces nouveaux paysages, de ces reliefs, de ces eaux claires, a éveillé en moi l’envie de conserver une trace, de pouvoir revivre ces moments et de les partager.


    L’idée était donc belle, mais la réalisation posait déjà plusieurs questions et quelques contraintes.


    Je ne connaissais pas les lieux de tournage. Il me fallait une histoire simple et souple. 

    Je ne disposais pas d’équipe de tournage. Mes seuls moyens de ce côté, et c’était déjà beau, était ma famille : ma femme et ma fille.

    Je ne disposais potentiellement que d’une actrice, ma fille ( Ah père indigne qui n’hésite pas à exploiter une pauvre enfant ! mais qui va écrire un rôle sur mesure tout de même )

     

    Après avoir fait le point sur mon matériel, quelques nouvelles contraintes apparaissaient.

    Je n’ai pas de caméra mais un Iphone, une appli FILMIC PRO, une OSMO ( stabilisateur) et un drone ( purée il a un drone le salaud !!!), et puis quelques logiciel sur ordinateur ( Final Cut pro X, Davinci Resolve et After effect)

     

    Nous étions en juin, notre départ était prévu pour le 9 juillet. C’est alors qu’a commencé la phase d’écriture du scénario.

    On peut dire que j’y ai passé quelques nuits, utilisé quelques temps d’histoire du soir à ma fille chérie pour tester le récit et l’affiner sur la base de ses questions.

    Nous avons aussi pris le temps d’imaginer le personnage avec ma fille. Autant pour sa consistance que pour permettre à ma fille de s’approprier l’histoire.

     

    L’histoire nous conduisait à quelques effets spéciaux. Bon c’est pas Avenger mais tout de même. Cela amène d’autres contraintes et ouvre d’autres portes.

     

    J’ai donc rapidement eu aussi besoin de construire quelques scènes, de les visualiser dans l’espace afin de définir les plans à réaliser et dans le cas des plans pour effets spéciaux, de les lister. ( il y a des angles différents, des questions de plans fixes...)

     

    Lorsque vous prévoyez des effets "spéciaux", vous avez souvent besoin de votre scène d’action mais aussi d’une scène vide qui peut servir de fond d’écran pour créer des masques. Ce type de scène nécessite aussi une prise de vue stable, c’est-à-dire prise sur un trépied ( tiens ! ce sera à ajouter à la liste de matériel, avec le système pour tenir l’iphone )

     

    Cette listes des plans et cette visualisation, m’a donc conduit à me pencher sur le storytelling, c’est-à-dire découvrir une mise en forme par le dessin de la scène et du cadrage envisagé au moment du tournage.

     

    Ne connaissant pas les décors du lieu de tournage, il s’agissait surtout de formaliser la prise de vue de l’actrice, l’angle et l’objectif utilisé.

     

    Pendant toutes ces phases, et comme le voyage était encore en préparation, j’en ai profité pour poser les questions aux compagnies aériennes sur la réglementation des drones ( en soute, en cabines ) pour comprendre que la seule règle qui s’applique est  destinée aux batteries au Lithium qui  doivent être emballées avec soin car elles peuvent s’enflammer pour je ne sais qu’elles raisons. Elle doivent donc voyager en bagage accompagné et dans des sacs de protection spéciaux ( tiens, à ajouter à la liste du matériel.)

    Vous l'avez compris, cette aventure me tient bien motivé et actif depuis plusieurs mois.

    Je travaille actuellement sur le montage, la réalisation des effets, la sonorisation et l' étalonnage ( c'est à dire le traitement des couleurs du film final. )

    Comme j'ai repris le boulot, on peut pas être en vacance tout le temps même quand on en profite pour travailler son art, Ce sont mes soirées qui servent au court-métrage. Alors forcément ça avance un peu moins vite mais ça permet aussi de murir alors j'en profite aussi.

    En attendant, voici l'affiche qui pour ma part me fait déjà bien rêver...

    Je vous embrasse et espère bientôt, en plus de partager avec vous l'expérience vécue,  vous permettre de voir des images qui bougent...

    Bises

    Laurent