Le Bouseux Magazine

Le Bouseux Magazine

Page vérifiée Created at February 6, 2016 Contact

Le Bouseux Magazine
  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?

  • Autrefois journal étudiant en version papier, tirant son nom du lycée agricole où il a vu le jour, Le Bouseux Magazine a surgit le 26 janvier 2015 sur le web, s'adaptant rapidement. Des photomontages sont publiés sur la page facebook, et des articles sur le blog. Varié, Le Bouseux Magazine pratique l'humour noir, la blague potache, salace, bon-enfant... Mais le plus souvent à grand renfort de second degré, satire oblige. Généraliste, Le Bouseux Magazine traite de nombreux sujets, avec une préférence pour les analyses et critiques sociales, comportementales. Il défend le droit à rire de tout (mais pas n'importe comment) et la libre-pensée (mais pas de n'importe quoi).

    Alors que Le Bouseux Magazine publiait jusqu'en septembre 2018 des photomontages, parodies, détournements, brèves, bons mots, articles et quelques enquêtes, le contenu principal est désormais constitué de chroniques vidéos une fois par semaine sur YouTube, de minimum 5 minutes chacune. Des analyses-critiques de vidéos youtube forment également une rubrique secondaire.

    Le Rédac'Chef et membre unique du magazine est Alex, alias "Le Bouseux". L'humour et l'esprit critique, la dérision et l'analyse, bref la satire, sont des choses qui me tiennent énormément à coeur, et que je mets en pratique dans Le Bouseux Magazine afin d'essayer de faire rire mon public, et pourquoi pas réfléchir au passage.

  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?

  • Je me donne à fond pour donner le meilleur de moi-même, et aussi m'améliorer, apprendre, faire évoluer ma façon de voir les choses afin que mes lecteurs observent le monde à travers un oeil satirique pertinent et percutant. Voir publier simplement de bons gags, originaux autant que possible, et surtout passés au filtre de ma personnalité atypique (je vous laisse vous en rendre compte par vous-même en me suivant). C'est pourquoi j'ai l'ambition que ce travail, car c'est un réel travail intellectuel, devienne mon métier.


    Le système de financement participatif me permettrait de toucher un revenu conséquent à la qualité de ce que je produis. Ainsi, pas de pièges-à-clics, de plagiats, de recyclages ou d’attrape-couillons pour faire du chiffre. Uniquement de la qualité me permettant d'avoir un lien assez fort avec le lecteur pour qu'il juge que je mérite d'être soutenu.


  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?
  • L'assurance de soutenir un auteur, c'est bien suffisant !... Non ?...