Le Journal filmé d'Arnaud de la Cotte

Le Journal filmé d'Arnaud de la Cotte

Page vérifiée Created at September 26, 2018 #LittéraTube Contact

Le Journal filmé d'Arnaud de la Cotte

Latest news

  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?
  • Depuis plus de deux ans, je filme chaque jour, ou presque. Je monte, j’écris pour publier chaque semaine un nouvel épisode de mon Journal filmé sur ma chaîne YouTube. Avec lui, je suis devenu filmeur. Jour après jour, il est devenu le lieu de mon écriture, à même les images, à même la peau du monde. Avec lui et par lui, je tente de m’inscrire dans une lignée d’artistes, d’auteurs, de cinéastes qui m’accompagnent par leurs écrits, leurs œuvres, leurs films et parfois, par leur présence. Avec lui, je suis devenu filmeur.

    L'ensemble des épisodes du Journal filmé est disponible en accès libre sur ma chaîne YouTube.

  • Comment vivre en filmeur ?
  • Vous propose de devenir Tipeur est une manière de vous demander de m’aider à répondre à cette question. Le Journal filmé est en accès libre et gratuit sur ma chaîne YouTube, c'est un point fondamental. Pourtant la réalisation hebdomadaire d’un épisode me demande beaucoup de temps et des moyens techniques donc des moyens financiers : pour faire évoluer mon matériel, avoir les moyens de me déplacer pour faire entrer de nouveaux lieux dans le Journal filmé….

    Aujourd'hui, le Journal filmé va sortir du web, un projet d'édition de mon essai, Le film en "je" ainsi que le texte de la première année du Journal filmé sont en préparation. Les Tipeurs pourront bénéficier de tarifs préférentiels sous forme de souscriptions avant la parution des livres. Je vais également chercher à développer des projections en public, des rencontres, des ateliers...

    Je proposerai aux Tipeurs producteurs de participer à la diffusion du Journal filmé en organisant des projections chez eux, ouvertes à leurs amis (à des conditions financières préférentielles). Comme Boris Lehman, j'aime l'idée que le Journal filmé ne soit projeté qu'en ma présence.

    Ces nouvelles expériences m'amèneront à vous proposer de nouvelles formes de contreparties que nous pourrons élaborer ensemble. Au-delà du financement, c'est bien un compagnonnage que je propose.