Tristan.R.Rosenkreutz

Tristan.R.Rosenkreutz

Page vérifiée Created at May 15, 2018 Contact

Tristan.R.Rosenkreutz

Latest news

  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?
  • Je suis un pur produit de l’après-fin du monde et du Wasteland capitaliste, un hérétique du « cherche un vrai travail » qui persiste à croire qu’un artiste est aussi vital à la société que n’importe lequel de ses maillons (voire plus, si on considère les politiciens), un capitaine pirate échoué sur son île de rêve lançant son armée de corsaires-fantômes à l’assaut de la réalité consensuelle, du servage du travail salarié, du voile-maya-illusion-friteuse dans lequel nous baignons depuis des siècles, du… vous pouvez répéter la question, j’ai perdu le fil ?

    Mon parcours est pour le moins chaotique. Oui, c’est le mot juste. Je résumerai en disant qu’après avoir vécu durant plus de 10 ans selon un choix de carrière qui me fût plus imposé que proposé, et moult grosses galères, j’ai décidé de tenter ma chance et de faire ce que je veux vraiment.

    Très tôt, j’ai compris qu’avec un bloc de feuilles et un crayon, tu pouvais passer des heures passionnantes. Mes personnages de BD, de dessin-animés favoris, je voulais les dessiner. En fait, je prolongeais le plaisir de ces œuvres en les redessinant et… je brûlais carrément du désir d’y participer.

    – Avez-vous suivi un cursus scolaire artistique ou êtes-vous plutôt autodidacte ?

    Carrément autodidacte. J’ai dessiné toute ma vie, sauf durant ma période dans la pub et quand je cherchais du travail. La pub a quand même pas mal aiguisé mon regard. Je regarde, j’analyse, je digère, je teste, j’intègre ce que j’apprends… J’évolue comme ça.

    – Comment définiriez-vous votre style ?

    « Le Diable est dans les détails »… . Je dirais « narratif ». J’essaie de « raconter quelque chose » dans chaque dessin. Détaillé, sombre, précis, mais aussi parfois imprécis, naïfs, hésitant…

    Un style varié, foisonnant, éclectique, qui évolue et se remet perpétuellement en question.

    Un style en gestation et perpétuel accouchement.

    Vous trouverez le reste de l'interview ainsi que d'autres sur mon site web :http://www.tristanrosenkreutz.graphics/

  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?
  • La vie est dure et ce site peut me donner un sacré coup de main, financièrement mais aussi pour gagner de nouveaux "fans"...

    J’aurais voulu suivre un cursus artistique – le graphisme, la B.D. ou les Beaux-Arts –, mais j’ai dû faire un compromis pour la communication appliquée à la publicité et au marketing.

    J’ai donc dû mettre mes propres aspirations artistiques de côté, même s’il restait un fil conducteur, car je réalisais des graphismes et griffonnais des storyboards pour le boulot, mais reste que cela était loin de me convenir. La publicité a néanmoins aiguisé mon regard et m’a apporté – pardon pour ce terme avec lequel j’ai encore du mal – un côté « pro » (non, Tristan, ce n’est pas sale…)

    Me retrouvant sans emploi, j’ai dû me questionner sur ce que je voulais faire de ma vie, sachant que chercher un emploi revient à chercher une licorne, le Graal ou un canard à six pattes. Je ne prétends pas avoir trouvé la réponse, mais peu à peu, j’en suis revenu au dessin.

    Bref, Tipee serait pour moi un formidable moyen pour financer l'achat de nouveau matériel, que ce soit pour le dessin (feutres, papiers) ou les expositions (emplacement, nouveaux cadres, système d’attache, etc.).

    Aujourd'hui, je suis à la cherche de soutiens pour donner un souffle à de nouveaux projet, tant artistiques que littéraires.

    * Peut-être aussi une boutique Etsy.

    * Création d’un tarot, publication de mon roman voire d’autres idées qui traînent en arrière plan dans un coin de ma tête.


  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?
  • Mon activité ne me permet pas de créer beaucoup de contreparties physiques. Il y aura cependant un accès au fil d'actualité Tipee, pour être au courant des projets et des avancements, ainsi que des remerciements en bonne et due forme.

    A vrai dire, je n'ai pas grand-chose à envoyer, si ce n'est de petites cartes postales format A6, et mon éternelle gratitude.